dimanche 23 juillet 2017

https://godhatesgodrecords2.bandcamp.com/album/les-enfants-innocents-ghgr-022017

Musique avec Hell Seb!

Les enfants turbulents 
l'oeil aux fenêtres d'une ville vidée de ses êtres. 
Quelques pas lents de chiens errants 
ils sont là les conquérents d un nouveau monde 
les enfants innocents sortent des maisons abandonnées 
jouent dans les rues ensoleillées. 
Ils couchent les adultes obeissants qui laissent couler le sang et mourir les opprimés. 
Ils reveillent les courageux remuent terre et brave la mer pour retrouver le regard appaiser de leur mère 
se rouler dans les dunes , 
en dehors de l'enfer, 
coiffer des poupées aux cheveux enmélés 
voguer sur des eaux accueillantes guidés par des adultes bienveillants. 

jeudi 20 juillet 2017


l existence est si grande, qu il nous semble important de la vivre en choisissant, en accord avec ce que l'on est, quelque soit le prix à payer. Le coeur continue de battre si nous sommes à notre place.

La vie se manifeste dans le ciel. La vie est si grande et nous sommes si petits que chaque instant est une grâce .

jeudi 11 mai 2017





L'instinct de vie m'amène à parler d'amour quand le monde bascule. Le racisme, la haine, l'homophobie, me donne envie de crier, crier mon amour car c'est la seule façon de me battre. Parler d'amour quel qu’il soit pour ne pas aller dans leur sens.

vendredi 27 janvier 2017






Pour un projet avec Sébastien naert de livre musical, je fais un repérage des maisons de mon village Ault. Les maisons sont des êtres sacrés qui nous protègent.

dimanche 15 janvier 2017

J'ai choisi la chambre d'amis de la Villa Verveine. J'aime dessiner ce qui fait parti de ma vie, si bien que je mélange parfois la réalité et l'imaginaire. je travaille beaucoup sur le camouflage, pour échapper à un danger. La maison est remplie de dessins, la dedans je disparais.
Ce dessin de la chambre d'amis représente une mère et un enfant et dans le décors il y a aussi une mère et un enfant, avec la question: "c'est quoi une bonne mère"?. Où est la scène réelle?
Sur la terrasse de cette pièce, certains disent qu'il y a un homme que l'on peut apercevoir de la promenade, assis. Certains disent aussi qu'il va de la terrasse au couloir et vis versa.
Les amis qui dorment ici s abandonnent à l'atmosphère et c'est une belle preuve d'amitié et de confiance.
 – à Villa Verveine.

lundi 9 janvier 2017

JE MARCHE A FLEUR DE PEAU

Et si je marche à fleur de peau, ma peau devient une fleur qui grandit.
Dans le désert. je marche à fleur de peau,
ma peau devient une fleur que l’on touche, et qui répond joyeusement,
une mélodie, même dans les villes abruptes,
même si je marche dans les foules  hostiles,
je deviens une fleur à fleur de peau,
qui dès qu’on la touche, devient un hymne d’amour.

Je marche à fleur de peau, dans les pires déserts,
dans les foules hostiles et haineuses.
Mais moi, je reste à fleur d’amour, et je grandis malgré tout,
je chante un hymne à l’amour,
et je vois les villes se transformer en champs de fleurs,
je marche à fleur de peau, et ma peau devient une fleur,
qui pousse même dans les pires déserts, et dans les villes les plus abruptes.
Ma fleur est heureuse, même seule ou mal accompagnée, ma fleur se réjouit d’être en vie.

Je marche à fleur de peau, sur le cours de l’eau,
qui annonce la tempête, mais je vais rester encore et encore à chanter l’amour,
à fleur de peau.

On ne pourra plus m’egratigner, me blesser.
Je n’ai pas d’armure mais j’aime profondément ces villes abruptes et ces déserts,
car ils sont la vie devant moi.

Je marche à fleur de peau et j’aime profondément, la vie qui s’offre à moi,
quelle qu’elle soit, et je l’accepte comme ça.
Je marche à fleur de peau dans la ville.
Il fait noir ce soir, cela ressemble à un coupe-gorge mais je n’ai pas peur.
Je chante l’amour dans la ville.
La foule se retourne, ne comprend pas de suite , elle se met à chanter à son tour.
On marche à fleur de peau, les fleurs poussent sans une goutte d’eau,
elles grandissent et dépassent les gratte-ciels.
Et nous chantons en choeur un hymne à la vie,
et nous chantons en choeur l’amour.
Nous acceptons la vie car elle est belle,
la ville s’illumine et le désert fleurit de jour en jour.
On marche à fleur de peau, et on chante l’amour,
et on chante l’amour.

mercredi 14 décembre 2016

Je suis très triste aujourd'hui face au monde et son injustice. Comment se fait il que tout ça soit possible? Le massacre en Syrie, l’élection de Trump, la haine raciale et la haine des homosexuels. La mer est belle, comment c'est possible que ce ne soit pas plus fort que ce qui est si laid.




Paradis Acide are Caroline Dahyot & Bloody Blue (en projet)

Les enfants turbulents
l’œil aux fenêtres
d'une ville vidée de ses êtres.
Quelques pas lents
de chiens errants
ils sont là les conquérants
d un nouveau monde,
les enfants innocents,
ils sortent des maisons abandonnées,
jouent dans les rues ensoleillées.
Ils couchent les adultes obéissants
qui laissent couler le sang
et mourir les opprimés.
Ils réveillent les courageux
remuent la terre
et bravent la mer
pour retrouver le regard apaisé de leur mère,
se rouler dans les dunes , en dehors de l'enfer,
coiffer des poupées aux cheveux emmêlés,
voguer sur des eaux accueillantes
guidés par des adultes bienveillants
-Caroline Dahyot-

jeudi 15 septembre 2016

mercredi 24 février 2016




















Mon joli village. Ces dessins seront exposés au festival Art et Déchirure à Rouen à partir du 09 mars
http://art.et.dechirure.over-blog.com/